Sortie de l’HAD

Que se passe-t-il à la fin d’une HAD ?

Dans la majorité des cas (près de 60 % des séjours), la personne soignée reste à son domicile. Si elle a toujours besoin de soins, mais plus de soins hospitaliers, le relais est organisé par l’HAD pour une prise en charge sous une autre forme : services de soins infirmiers à domicile, professionnels libéraux…

Les situations prises en charge en HAD sont lourdes, et il peut arriver, ce n’est pas rare (en moyenne environ une fois sur cinq), que l’état de santé s’aggrave et qu’un séjour en établissement soit à nouveau nécessaire. Le transfert est alors géré par l’HAD en coopération avec la structure concernée.

Parfois aussi, l’HAD prend fin en raison du décès de la personne (moins de 9 % des séjours). Cela s’explique notamment par le fait que plus de 25 % des journées réalisées en HAD sont relatives à des soins palliatifs délivrés à des personnes qui, le plus souvent, souhaitent décéder chez elles.

Plan du site  |  L'équipe  |  Mentions légales  |  Nous contacter  |  Visio IP 80.15.88.37