Posts Tagged ‘Douleur’

Nos priorités pour vous soigner (douleur, PPS…)

Ecrit par vincent. Rubrique

La douleur n’est pas une fatalité !

les pathologies lourdes, les soins fréquents et complexes sont souvent source de douleur et d’inconfort, altérant la qualité de vie.

les professionnels de votre HAD ont tous suivis des formations spécialisées dans le domaine de la douleur et sauront vous conseiller, et mettre en œuvre lorsque c’est nécessaire les techniques modernes les plus complexes (morphiniques injectables, pompes d’analgésie auto-controlée (PCA), seringues électriques, cathéters peri-nerveux ou intrarachidiens, soins sous MEOPA…).

Lorsque c’est utile, nous établirons en concertation avec votre médecin traitant des Prescriptions Anticipées Personnalisées, pour pouvoir vous aider, 24H/24, 7j/7

Votre confort est notre priorité, n’hésitez pas à nous solliciter.

Le circuit du médicament en HAD

En HAD, l’hôpital se déplace au chevet du patient.

Cette spécificité fait peser sur les établissements d’HAD une responsabilité accrue en matière de circuit du médicament, de sa prescription jusqu’à son stockage au domicile, chaque étape faisant intervenir de multiples acteurs (médecin, pharmacien, transporteur, infirmier), y compris le patient lui-même et son entourage, pleinement investi dans cette prise en charge. L’HAD doit veiller au respect des bonnes pratiques établies pour l’ensemble des établissements de santé afin de sécuriser le circuit du médicament :

  • Prescription,
  • Dispensation,
  • Administration,
  • Transport,
  • Conservation des produits,
  • Stockage au domicile,

Autant de sujets qui font l’objet de contrôles rigoureux et d’un contrat entre l’Etat et chaque établissement de santé. Le coût du médicament est à la charge de l’HAD.

Types de soins et modes de prise en charge

Ecrit par vincent. Rubrique

3 types de soins possibles en HAD :

Des soins ponctuels :

  • Destinés à un patient ayant une pathologie non stabilisée (exemple : chimiothérapie), pris en charge pour une durée préalablement déterminée, avec des soins techniques lourds et complexes. Ces soins sont fréquemment réitérés.

Des soins continus :

  • Destinés à des patients ayant une pathologie évolutive, pris en charge pour une durée non déterminée, associant des soins techniques plus ou moins complexes, des soins de nursing, de maintien et d’entretien de la vie pouvant aller jusqu’à la phase ultime.

Des soins de réadaptation au domicile, notamment en cas de maladie cardiaque, de traitement orthopédique… :

  • Destinés à des patients pris en charge pour une durée déterminée, après la phase aiguë d’une pathologie neurologique, cardiologique ou d’une polypathologie.

Les modes de prise en charge en HAD :

MODES DE PEC DÉFINITIONS TYPES DE SOINS Conditions EHPA(D)
Assistance respiratoire Patients avec autonomie respiratoire réduite : suivi médico-infirmier, maintenance des appareillages, soins éducatifs du patient et de son entourage : assistance mécanisée. Associée à un autre mode de PEC. Associée à au moins un autre mode de PEC d’HAD en EHPA(D).
Nutrition
parentérale
Concerne l’administration de solutions binaires ou ternaires. La PEC comporte : suivi médical et biologique de l’alimentation + mise en place des soins infirmiers (surveillance de la voie veineuse centrale, fourniture et maintenance des pompes). Associée à un autre mode de PEC. Associée à au moins un autre mode de PEC d’HAD en EHPA(D).
Traitements intra-veineux Mise en place antibiothérapie ou traitement antiviral ou autre traitement à type de protocole hospitalier, comportant un ou plusieurs antibiotiques ou antiviraux ou autre, sur voie veineuse. La PEC comporte : mise en place du traitement + évaluation + réajustements thérapeutiques. Nécessite plusieurs passages infirmiers/jour. Exclut la chimiothérapie anti-cancéreuse et la nutrition parentérale (voir les modes de PEC spécifiques). Possible si l’intervention la nuit d’une infirmière non présente en EHPA(D) est nécessaire.
Soins
palliatifs
PEC d’un patient et de son entourage par l’ensemble de l’équipe médicale, sociale et soignante d’une pathologie grave, évolutive, mettant en jeu le pronostic vital.
Vise à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne et à soutenir son entourage.
Implique une mobilisation importante de moyens relationnels (psychothérapeutiques) et techniques ou ajustement quotidien de médicaments (voie orale ou parentérale) du fait de la permanence et de l’instabilité de symptômes pénibles requérant un contrôle technique et une surveillance rapprochée.
Chimiothérapie anti-cancéreuse La PEC comporte :

  • Examen clinique et vérification des critères biologiques préalables à l’administration de la chimiothérapie,
  • Administration de la chimiothérapie,
  • Surveillance médico-soignante des thérapeutiques administrées,
  • Surveillance et gestion des effets secondaires.
Peut être assurée par la structure d’HAD en EHPA(D), à l’exception de la chimiothérapie par voie orale.
Nutrition parentérale Concerne des patients porteurs de sondes naso-gastriques, de gastrostomie ou de jéjunostomie. Les produits spécifiques sont fournis par l’HAD. Comporte une surveillance du patient, la maintenance des pompes et l’éducation du patient et de son entourage. Associé à un autre mode de PEC. Peut être assurée par la structure d’HAD en EHPA(D) si elle est associée à au moins un autre mode de PEC d’HAD en EHPA(D).
PEC de la douleur Comporte l’évaluation médico-soignante de la douleur, la mise en place du traitement, l’évaluation et les réajustements des thérapeutiques. Mode principal si utilisation pompe PCA ou autre injecteur programmable. Sinon, mode associé Peut être assurée par la structure d’HAD en EHPA(D) si sa mise en oeuvre nécessite l’utilisation d’une pompe PCA.
Autres traitements PEC de patients nécessitant un suivi médico-soignant spécifique pour des traitements exceptionnels ou peu fréquents Peuvent être assurés par la structure d’HAD en EHPA(D) si exceptionnels et correspondant à des pratiques documentées.
Pansements complexes
et soins spécifiques (stomies compliquées)
Concerne patients porteurs de plaies complexes (escarres, ulcères variqueux étendus…) et/ou multiples nécessitant une intervention de l’équipe soignante pluriquotidienne ou >30 minutes. Peuvent être assurés par la structure d’HAD en EHPA(D).
Post-traitement chirurgical Surveillance des sutures, des pansements et/ou de la cicatrice après chirurgie. Soins de courte durée. Non applicable.
Rééducation orthopédique Le projet thérapeutique nécessite une forte implication de l’équipe de kinésithérapie avec élaboration d’un projet de rééducation spécifique au patient et à sa pathologie orthopédique. Associé à un autre mode de PEC. Possible si associée à au moins un autre mode de PEC d’HAD en EHPA(D).
Rééducation neurologique Le projet thérapeutique nécessite une forte implication de l’équipe de kiné. avec élaboration d’un projet de rééducation spécifique au patient et à sa pathologie neurologique. Associé à un autre mode de PEC. Possible si associée à au moins un autre mode de PEC d’HAD en EHPA(D).
Surveillance post-chimio-thérapie Surveillance et gestion médico-soignante des effets 2aires d’une chimiothérapie hospitalière : surveillance infectieuse, hématologique, nutritionnelle. Non applicable.
Soins de nursing lourds PEC quotidienne > 2h, à raison d’au moins 2 passages/jour chez des malades très dépendants (Karnofsky : de 10% à 50%). Associés à un autre mode de PEC. Possibles si associés à au moins un autre mode de PEC d’HAD en EHPA(D).
Education du patient/entourage Suivi médico-soignant quasi quotidien + éducation visant à rendre le patient le plus autonome possible (pathologies cardiaques, diabète, asthme, affections respiratoires,…) Non applicable.
Radiothérapie Surveillance et gestion médico-soignante des effets secondaires d’une radiothérapie : gestion des réactions locales et surveillance nutritionnelle. Associée à un autre mode de PEC. Non applicable.
Transfusion sanguine Transfusion sanguine assurée directement par l’équipe médico-soignante de la structure HAD. Comporte la prescription médicale, le rôle infirmier dans la transfusion sanguine et la surveillance des incidents. Peut être assurée par la structure d’HAD en EHPA(D).
Surveillance de grossesse à risque PEC de femmes enceintes, immobilisées à domicile et en menace d’accouchement prématuré.
Inclut monitorage foetal externe avec télésurveillance + passage d’une sage-femme au moins 3 fois/semaine.
Non applicable.
RPDA-Retour précoce à domicile après accouchement PEC consécutive à une sortie anticipée de MCO (J+1 ou J+2) Non applicable.
Post-partum pathologique PEC consécutive à des suites pathologiques de l’accouchement Non applicable.
PEC du nouveau-né Mode de PEC non associable aux 2 précédents et concernant la mère. Uniquement en mode de PEC principal concernant le nouveau-né.
Exemples d’indications de PEC :

  • Sortie précoce de nouveaux-nés hypotrophes,
  • Retour au domicile en cas de grossesse multiple,
  • Maladie génétique ou métabolique nécessitant une PEC spécifique.
Rappel : l’Indice de Karnofsky (IK) est toujours coté à 100%. Non applicable.
Surveillance des
aplasies
Surveillance médico-soignante de l’aplasie médullaire sur le plan biologique et clinique,
+ Surveillance et gestion des effets 2aires (antibiothérapie, transfusion).
Peut être assurée par la structure d’HAD en EHPA(D).
PEC psychologique ou sociale Soutien psychologique ou social du patient et de son entourage par une PEC par des pro. spécialisés (psychologues et/ou assistants sociaux). Associé à un autre mode de PEC. Non applicable.
Plan du site  |  L'équipe  |  Mentions légales  |  Nous contacter  |  Visio IP 80.15.88.37